Fév 23, 2013
Zelgius

Tales Of Graces F : le conte merveilleux

jaquetteTalesOfGracesF

Tales Of Graces F

Plate-forme : Playstation 3, Wii

Genre : Jeu de rôle

Date de sortie : 31 Août 2012 (PS3), N.C. (Wii)

Deux ans… deux ans ont été nécessaires pour voir Tales of Graces F débarquer dans nos contrées. Grâce à la forte demande des fans, Hideo Baba, le producteur de la série, a finalement cédé et réalisé une localisation mondiale, pour le plus grand bonheur des amoureux de la série (et des fans de RPG comme moi). Mais pourquoi « F » ? Il faut noter que le jeu a d’abord fait une première sortie sur Wii, mais face aux ventes non satisfaisantes, Namco Bandai décide de choisir la Playstation 3 pour redonner une seconde jeunesse au titre. Les développeurs ont également profité du support Blu-Ray de la Playstation 3 pour ajouter du contenu additionnel se déroulant quelques mois après la fin de la quête principale. Après 2 ans d’attente, le titre débarque officiellement chez nous le 31 août et en français pour le bonheur des joueurs. Mais que vaut réellement ce Tales Of ?

Le conte de grâce

Pour ce 13ème épisode, nous suivons les aventures d’Asbel Lhant, fils du seigneur Aston qui dirige Lhant, un village situé dans le royaume de Windor. Après un événement particulier qui est survenu pendant son enfance, ce dernier décide de s’inscrire à l’académie de Windor afin de poursuivre son rêve : devenir chevalier. Cependant, les retrouvailles avec Cheria, son amie d’enfance, boulverse son destin et ce dernier décide de revenir chez lui pour reprendre les rennes. Son retour marque également les retrouvailles avec d’autres personnages comme son frère ou encore Richard, le prince de Windor. Les 7 ans passés ont plus ou moins changé les états d’esprit de chacun et Asbel devra tout faire pour résoudre les conflits qui rongent le monde d’Ephinea.

 

TalesOfGracesF1

 


 

Rien à redire sur le scénario si ce n’est qu’on a affaire à du classique : trahison, passé douteux, amour, amitié, etc. Le terme J-RPG peut également faire frémir les joueurs en ce qui concerne les personnages et le jeu ne fait pas exception à la règle. On retrouve ainsi un héros prêt à tout pour aider ses amis, une fille amoureuse du héros, un personnage à l’attitude stricte, un beau gosse, une fille amnésique, etc. Cependant, les personnages ont une très bonne cohésion dans le sens où ces derniers forment une véritable famille et on est rapidement surpris par certains personnages (c’est mon cas avec Malik). Rapidement, on s’attache au groupe et on assiste à l’évolution de leur relation avec plaisir. Si un reproche est à faire globalement concernant les personnages, ce sont bien les secondaires. En effet, certains ne sont vraiment pas mis en avant et on reste indifférent sur des scènes qui devraient nous faire ressentir une émotion. Parlons un peu de l’univers de Tales Of Graces F. Le monde d’Ephinéa est constitué de 3 royaumes qui abritent chacun 3 gros cristaux connus sous le nom de Valkines. Chaque Valkines agit sur le climat local, ce qui résulte à un continent entièrement désertique et un autre totalement glacial. Pour ma part, j’ai trouvé dommage que le jeu abuse des allers et retours. Je ne compte même plus le nombre d’aller et retour effectués à Lhant afin de poursuivre l’histoire. Du coup, j’ai eu la sensation d’avoir voyagé dans un monde « minuscule ». Bien sûr, cette impression de « petit monde » m’est propre, au contraire des allers et retours qui peuvent s’avérer pénibles pour le joueur.

 

TalesOfGracesF3

 


 

Du combat remis à neuf

Passage obligatoire dans un épisode Tales Of : le système de combat qui a su contribuer à la gloire de la saga. En effet, les combats sont en temps réel et on incarne un groupe de 4 personnages dont un seul est dirigé par le joueur et les trois autres par l’I.A. comme Tales Of Symphonia. Il est possible que d’autres joueurs puissent prendre le contrôle des autres personnages. Afin de donner un peu d’innovation, cet épisode fait évoluer le système de combat classique de la série et se nomme « Style Shift Linear Motion Battle System » (SS-LMBS).

Pour traduire et faire plus simple, chaque personnage possède 2 styles de combats différents. Prenons le cas d’Asbel, le héros : ce dernier peut soit se battre avec le fourreau de son épée (avec en prime, des techniques d’arts martiaux), soit avec l’épée elle-même. Votre personnage possède donc deux branches : les Artes A (Assault Artes) et les Artes E (Arte Explosif). Ici, plus de points de MP mais des points PE. Prenons le plus facile : les Artes E représentent les sorts (soin, feu, etc.) et les techniques (Demon Fang, etc.). Chaque utilisation d’une technique vous coutera un certain nombre de PE. Par exemple, si une technique vous coûte 2 PE et que vous avez en stock 6 PE en combat, vous pourrez alors lancer 3 fois de suite la même technique. Pas d’inquiétude, les points PE se rechargent si votre personnage ne fait rien ou esquive les attaques ennemies. Plus votre équipement est puissant et plus vous disposerez de points PE pendant le combat. Les Artes A, quant à eux, dépendent grandement des PE. Chaque Artes A est classé en 4 catégories. Plus la technique est puissante et plus elle vous coutera en PE. Mais pour lancer ces fameux Artes A en combat, vous devrez obligatoirement passer par un chemin d’Artes avant de pouvoir lancer votre attaque. Bref, vous l’aurez compris, Namco Bandaï a réussi à refaire du neuf avec du vieux et ce changement est, pour le moins qu’on puisse dire, très efficace.

 

TalesOfGracesF6

 


 

Autre élément qui a été remis à neuf : le système de titre. Ici, les titres permettent d’acquérir diverses compétences ou encore des gains de statistiques pour votre personnage. Si les titres avaient un usage limité dans les précédents épisodes, Tales of Graces F a remis à neuf ce système qui devient quasi-obligatoire si vous voulez survivre et être plus efficace au combat.

Un univers coloré

Niveau graphisme, on ressent que le jeu est d’abord passé sur Wii mais l’univers coloré du jeu fait rapidement oublier ce petit défaut. Concernant les compositions musicales, c’est encore Motoi Sakuraba qui est en charge. Rappelons que Motoi Sakuraba est également à l’origine des musiques de la série Valkyrie Profile, Golden Sun, Star Ocean et bien sûr des autres épisodes de la série Tales Of. Si je suis assez fan de ses compositions, je n’ai, en revanche, pas été marqué par les musiques de Tales Of Graces F. Sachez également que des remix provenant des autres épisodes sont présents, une habitude du compositeur. Concernant la durée de vie, comptez au moins une cinquantaine d’heures pour finir l’aventure principale et la partie « future ». Il est également possible de modifier la difficulté afin de corser ou encore de faciliter la tâche si besoin.

 

TalesOfGracesF4

 


 

Pour fêter l’arrivée du jeu en Europe, une édition spéciale fut distribuée avec quelques bonus sympathiques. Ainsi, le jeu est accompagné d’un artbook, d’un DVD comprenant 5 vidéos de question-réponse avec le producteur Hideo Baba, quelques musiques et pour finir un code qui permet de télécharger des costumes et un thème pour la PS3. Un contenu sympathique vendu aux alentours d’une soixantaine d’euros : on ne peut que saluer l’initiative de Namco Bandaï à faire plaisir aux joueurs. Cependant, un coup de gueule est à faire concernant les DLC. En effet, certains costumes ne s’obtiennent qu’en dépensant de l’argent réel sur le PSN. Certes, il s’agit que de costumes dont l’utilité est loin d’être importante, mais avant, ce genre de contenu était présent pour récompenser le joueur.

Pour conclure, Tales of Graces est un bon RPG qui est parfaitement adapté pour tous ceux qui souhaitent se lancer dans la série. J’ai passé de très bons moments malgré la forte présence d’allers et retours et son scénario classique et prévisible.

 

TalesOfGracesF2

 


 

6 Comments

  • Tales of Graves est un excellent jeu, mon second préféré derrière Tales of Eternia, mais il dispose sans doute du meilleur système de combat vu dans la série. J’ai hâte de tâter Xillia ^^

  • Hello !

    Oui et ce qui est génial, c’est qu’on va le retrouver dans Xillia ^^ Je l’attends également avec impatience 🙂

    (désolé pour le retard de mon commentaire, j’ai eu pas mal de choses à faire ^^)

  • Hello ! Et c’est moi à mon tour qui répond en retard (merci ma boîte mail !) ! C’est vrai que la licence Tales of reprend vraiment du poil de la bête en occident ces dernières années. Jeux vidéos monstrueux, produits dérivés et collectors en multiplication (sans parler des mangas).

    Elle a de beaux jour devant elle et nous aussi \o/

    PS : Flux RSS Added, c’est plus simple ainsi 🙂 !

  • Salut !

    Tout à fait d’accord ! Je suis content que Hideo Baba nous localise les titres en Europe. Surtout qu’on a le droit à une édition collector sympathique. J’espère que Xillia aura un succès encore plus grand que Graces F pour montrer à quel point nous sommes toujours là pour accueillir la franchise Tales Of chez nous 😀

  • Je l’espère de tout cœur (si cela pouvait inspirer Capcom et sa série de jeux vidéo Monster Hunter …), si la campagne marketing est bien réalisé, il n’y a pas de raisons tant Tales of Graces F était bon et ne souffrait d’aucun défaut majeur.

    Les licences blockbusters en perdition comme Final Fantasy n’ont qu’a bien se tenir :).

  • Héhé exactement 😀

Leave a comment