Mar 21, 2016
Zelgius

[TFGA # 18] Vos plus grands accomplissements


TFGA-v2
 

« YEESS », tel est le mot que l’on a souvent prononcé lorsque l’on a fait un grand accomplissement : battre un boss difficile, gagner contre un ami ou une partie en ligne difficile. Pour ce mois-ci, notre ami Alex_Effect a décidé de nous fixer un thème autour de l’accomplissement. Un thème qui, je l’avoue, m’a donné du fil à retordre tant les prouesses sont nombreuses : finir un jeu difficile, gagner un tournoi en ligne, etc. Je vais essayer de cité 5 de mes grands accomplissements plus ou moins communes.

N°5 – Acquérir le statut de « Héros » dans Lineage 2

 

Number-5

 

 

Lineage 2 est un jeu très particulier pour moi : c’est par ce jeu que j’ai goûté à l’univers des MMO. En effet, c’est au début des vacances que mon oncle m’a apporté le jeu à installer et m’avait indiqué un serveur privé FR qu’il avait découvert. Alors que j’avais reçu Dragon Quest VIII pour mon anniversaire et étant prêt à l’explorer, j’ai tout de même installer Lineage 2 par curiosité et je me suis dit « je vais jouer une petite fois et hop ». C’est carrément le contraire qui s’est réalisé : j’ai adoré les graphismes et l’univers du jeu, à tel point que je n’ai pas continué DQ. Depuis, j’ai arpenté pas mal de serveurs International et FR jusqu’à tomber sur un serveur avec plus de 1000 joueurs. Avec un clan soudé depuis de nombreux serveurs, nous avons réussi à constituer une bonne équipe. C’est alors que j’ai décidé de tenter les olympiades pour essayer au moins une fois d’acquérir le titre de « héros ». Pour se faire, vous deviez être le meilleur joueur de votre classe en remportant des 1vs1 pendant tout un mois. C’est avec acharnement mais également avec un peu de chance il faut l’avouer (tomber contre un adversaire qui a malheureusement eu une deco et qui avait beaucoup de points) que j’ai enfin acquis la fameuse aura autour de mon personnage, symbolisant mon passage en tant que héros pour le mois en cours. J’étais très content car il s’agissait pour moi d’un aboutissement à ce MMORPG et j’ai su mettre à profit les skills exclusifs dans des raids contre de terribles Boss (comme Antharas ou Baium). Certains vont me dire que c’est du serveur privé mais le faire sur un serveur avec beaucoup de joueurs dont la majorité ont une solide expérience dans le jeu, c’était quand même une sacré prouesse qu’un petit joueur comme moi puisse atteindre ce fameux titre.

N°4 – Collecter tous les emblèmes dans Sonic Adventure 1, 2 et Heroes

Sonic Adventure premier du nom est un jeu assez particulier pour moi : c’est par le biais de cet épisode que je me suis vraiment plongé dans le monde du hérisson bleu (bon j’avais déjà joué à l’époque sur Megadrive mais vraiment très peu, n’ayant pas la console). C’était par le biais de la démo Dream On fourni avec la Dreamcast que j’ai pu découvrir Sonic Adventure avec son premier niveau Emerald Coast, et j’ai été scotché aussi bien par le level design que par sa musique géniale. De ce fait, j’ai commencé réellement à suivre les aventures du hérisson bleu depuis, jusqu’à me refaire tous les jeux en émulation. Je me rappelle également du fameux niveau Green Hill qui était déblocable quand on avait les 180 emblèmes, c’est à partir de là que j’ai tenté moi même de faire le jeu à 100% pour jouer à ce niveau mythique. Alors que je n’avais pas vraiment accès à internet, j’ai donc passé plus d’une cinquantaine d’heures de jeux pour enfin débloquer le sésame ! De ce fait, j’ai aussi tenté le 100% sur Sonic Adventure (sur Dreamcast) mais également Sonic Heroes (sur Gamecube). Certes aujourd’hui, il est beaucoup plus facile de faire le 100% grâce aux nombreuses astuces présentes sur internet mais tout faire de soi même, c’est encore plus gratifiant. Ce n’est pas le seul jeu que j’ai fait à 100% seul mais je garde un excellent souvenir de cette prouesse.

N°3 – Devenir le meilleur dresseur de Pokémon… de son école

 

Numero-3-Bleue

 

 

Pokémon est arrivé en France en 1999. A cette époque, j’étais encore à l’école mais le phénomène Pokémon ne tarda pas à envahir les cours de récré. Après les billes, les cartes Dragon Ball Z et les YoYo, place donc aux fameux combats de monstres. Ayant investi dans un cable Link pour pouvoir récolter tous les monstres, j’ai donc amener ce câble afin de livrer bataille et j’ai réussi à acquérir un certain titre de meilleur dresseur dans mon école avec de nombreuses victoires. Ce titre avait surtout débuté le jour où j’annonçais à tous mes amis que j’avais réussi à récolter les 150 Pokémon (On va me dire pour Mew mais je m’imagine mal demander à mes parents d’aller à Paris juste pour récolter un monstre). D’ailleurs, cet exploit, je l’ai fait 2 fois car j’ai eu l’agréable surprise de voir ma partie effacée. Enfin, « effacée », je pense plutôt qu’on a échangé les cartouches pendant un trajet du bus car je me vois mal avoir fait la manip pour tout recommencer. J’en garde cependant un excellent souvenir et ça avait permis de rencontrer d’autres personnes sympathques dans mon école.

N°2 – Faire du speedrun sur les jeux que j’apprécie

Le speedrun est un domaine qui prend de plus en plus d’ampleur dans le monde entier. Grâce à internet, les gens peuvent désormais poster des vidéos de leurs prouesses sur Youtube. De plus, avec l’arrivée de Twitch, le domaine s’est encore plus répandu jusqu’à ce qu’arrive les marathons comme l’AGDQ ou encore l’ESR et beaucoup d’autres. Étant très fan de RE2, je suis donc parti pour tenter l’aventure avec le scénario Claire B ! Peu après, je me suis intéressé à la série des Castlevania et c’est grâce à la SGDQ que j’ai vu un speedrun du mythique Rondo Of Blood. De ce fait, je me suis mis à faire la majorité des Castlevania et j’avoue avoir particulièrement apprécié Vampire Kiss. A force de le refaire, je me suis fixé le challenge de le faire en mode « speedrun ». Entre temps, j’ai également visionné et découvert les runs de RPG (Final Fantasy, Chrono Trigger, etc.). Ainsi, c’est au fil des mois qu’après avoir découvert et fini Wild Arms 4 que j’ai adoré et fait partie de mes jeux préférés sur PS2, un déclic est venu : ayant apprécier grandement ce jeu, pourquoi ne pas tenter l’expérience avec ce jeu ? C’est ainsi qu’en visionnant quelques vidéos, j’ai commencé à apprendre les bases (menu, actions, équipements) car oui, dans un speedrun de RPG, on a pas le temps d’xp donc on se retrouve à un niveau faible face aux boss. Il va donc falloir utiliser toutes les spécificités possibles qu’offrent le jeu (talent, objets, équipements minimum, faiblesse des ennemis) pour pouvoir s’en sortir. C’est pendant mes sessions d’entraînement que j’ai pu entrer en contact avec Tide, un très bon speedrunner de RPG sur Playstation 2 et particulièrement de Wild Arms 4, qui m’a donné de nombreux conseils et je le remercie grandement. C’est donc le 23 décembre que je me suis lancé dans une toute première run. Grâce aux nombreux conseils donnés et sessions, c’est ce même jour que j’ai pu finir le jeu en 6 heures de temps. Un temps donc améliorable et que je serais ravi de refaire tant le jeu est bon ! Si vous souhaitez visionner quelques parties, je ne peux que vous conseiller de jeter un coup d’oeil à mes replays sur Twitch.

N°1 – Obtenir les trophées platine de RPG (Star Ocean 4, Tales Of, etc.)


IMG_2679
 

J’ai pour l’habitude d’essayer d’acquérir les platines de RPG que je possède car les conditions poussent généralement à explorer le jeu de fond en comble. Je vais particulièrement m’attarder sur une platine auquel je suis très fier de le posséder : celle de Star Ocean 4 : The Last Hope International. Star Ocean est une très grande franchise qui a su traverser les époques avec un épisode au moins sur chaque génération (petite exception pour le 5ème qui sera à la fois sur PS3 et PS4). Le premier, deuxième et troisième épisode ont su être bons, ce qui a permis de hisser la série dans le panthéon du RPG. Vient ensuite le 4 qui sortira en premier lieu sur Xbox 360 puis sur Playstation 3 dans une version internationale. Cependant, le jeu a divisé les joueurs, en grosse partie par ses personnages qui remplissent parfaitement certains clichés et d’autres choses. N’étant pas trop difficile, j’ai plutôt bien apprécié l’aventure mais je suis conscient des reproches qu’on lui fait (même moi j’étais un peu soûlé par certains personnages). J’ai également eu la folle idée de tenter le trophée platine de ce jeu qui a nécessité plus de 600 heures de jeux. Mais qu’est ce qui peut prendre autant de temps ? Les trophées de combat ! En effet, à raison de 100 par personnages (il y en a 9 donc 900 au total), certains trophées peuvent être facilement déblocables : finir x combats en poison, faire x dégâts minimum, etc. Mais chaque perso a aussi le droit à son lot de battle trophies très longs : porter le coup final à la reine éthérée en moins de 10 min, faire un certain nombre de dommage ou le pire, vaincre 30 000 ennemis avec un personnage (et x2 car un pour Edge et l’autre pour Arumat). Sur le papier, le trophée n’est pas le plus difficile (les challenges de SFIV sont plus corsés) mais ce platine saura mettre vos nerfs à rude épreuve et il va falloir s’armer de patience pour tout débloquer. C’est pour cela que je pose ce trophée parmi mes prouesses.

Ce TFGA a été, je l’avoue, difficile à réaliser car je voulais mettre l’accent sur quelques prouesses originales. A tel point que je voulais mettre l’écriture de cet article en prouesse ! En espérant que vous avez passé un bon moment à lire mon article !

8 Comments

  • Un très beau classement ! 😀

    Digne de toi !
    J’admire ta persévérance pour SO4. Jamais je n’aurais pu faire ça ^^ Pourtant j’ai aimé le jeu !

    • Merci 😀

      Il faut avouer que certains trophées combats de SO4 m’ont fait péter une pile comme battre 55 grigoris avec Faize. De plus, il y avait pas mal de battle trophies basés sur la chance

  • Mon dieu, j’ai des boutons rien qu’à lire ton n°1 … et pourtant j’imagine justement à quel point ça doit être gratifiant d’en voir le bout ^^

    J’ai beaucoup aimé ton anecdote sur Lineage 2 également. Etant un joueur de WoW orienté PvP (pas les dispos ni l’envie depuis que je suis en couple de raider 2/3x par semaine), j’imagine à quel point ça doit être kiffant d’avoir ce titre après 1 mois (omg) de combats acharnés. Le PvP est pour moi ce qu’il y a de mieux niveau satisfaction : on peut tester ses réflexes, son skill, en conditions réelles, j’adore 😀

    Ah et bien sûr j’admire ton parcours sur Pokemon. Perso niveau JV j’étais plutôt solitaire, du coup j’avais investi (merci maman) dans une 2nde GB et l’autre cartouche pour avoir les 150 :p

    • Ha oui, c’était une grande satisfaction quand le trophée platine se débloquait pendant le générique de fin ^^ j’étais très content de l’avoir fait, surtout qu’on était un petit groupe a tenté le défi et en se donnant des astuces de calculs et autres pour certains battle trophies 🙂

      C’est ce que j’avais adoré sur L2, le PVP (d’ailleurs, le jeu était réputé pour ça). surtout que le farm dans L2 était vraiment très long pour atteindre le niveau maximum (2 personnes l’ont fait sur le serv : mon père et une autre personne). Comme dit, j’étais pas très doué non plus mais le fait d’avoir une bonne équipe à se taper dessus avec d’autres clans (dans la joie et le bonne humeur), c’était cool et quand tu entends sur TS « ils arrivent », c’était vraiment bien !

      De souvenir, on était 3 dans cette école à avoir les 150 :p D’ailleurs, je me rapelle encore de l’expression qu’une personne avait tirée quand je lui ai annoncé la nouvelle 😀

  • Et bien 🙂 c’est des beaux achievements ! GG à toi car platiner des RPG c’est vraiment pas simple et assez long …

    • Merci ^^

      Je t’avoue que quand tu apprécies le jeu, c’est plus facile et tu ne ressens pas vraiment le temps passé devant !

  • Trop de souvenirs sur Pokémon. Et après on dit que les geeks sont socialement isolés ! ^^

    • Je ne compte plus le nombre de temps passé avec mes amis sur ce jeu à se faire des combats ^^

Leave a comment