Juin 27, 2015
Zelgius

[TFGA # 9] Nos peurs inavouables

TFGA
Décidément, on voit de tout dans les TFGA d’Alex ! Après la mélancolie des musiques qui nous ont marqué et des héros qui ont su trouver une place dans notre vie de joueur, voilà qu’on change de registre en exposant nos peurs inavouables ! Un sujet assez vaste mais qui donne quelques surprises tant on peut avoir peur aussi bien In Game que IRL dans le domaine du jeu vidéo. Je vous concocte aujourd’hui un petit TOP 5 avec dedans quelques petits anedoctes que j’ai vécu à l’époque. C’est parti !

N°5 : la peur du prêt du jeu

 

tfga9-1Ci-dessus, un Wild Arms 4 trouvé en broc qui plante lors de la 2ème cinématique 🙁

Quand on nous prête des jeux, c’est cool ! Quand on prête des jeux, on stresse, surtout quand il s’agit là des jeux auxquels on a passé tant de temps. Et malheureusement, je fus victime de quelques petits désagréments (involontaires ou non, c’est la question). Quand tu apprends que ton pote t’a effacé par mégarde ta partie de Pokémon Or alors que tu étais proche des 251 monstres dans ton pokédex pour se cloner des monstres (oui, il a réussi à faire cet exploit). Quand ton cousin affirme avoir perdu tes jeux Pokémon (avec une excuse : ton Pokémon Pinball est tombé sur la route). Quand la cinématique du bal de FF8 plante lors de la cinématique du bal et de ce fait, tu ne peux pas continuer (et tu te fait engueuler par ton père par la même occasion). Quand tu prêtes des jeux qui valent maintenant une certaine côte sur le net (coucou Megaman X)…. Bref, je ne vais pas étaler mes mauvaises expériences vécues (sous peine de réveiller les vôtres en passant) mais le fait de prêter un jeu à quelqu’un, on a toujours cette « peur » de revoir notre jeu amoché. Ce cas peut également être appliqué en brocante où lorsque tu tombes sur un jeu que tu recherches depuis quelques temps, tu vois que le CD a certainement du servir de frisbee. Heureusement que certaines machines nous « polishe » le CD pour pouvoir y rejouer : le FF8 maltraité qui a été maltraité dans ce paragraphe a été sauvé grâce à ça (ce qui n’est malheureusement pas le cas de mon Wild Arms 4).

N°4 : Le début de Silent Hill premier du nom

 

tfga9-2It’s a Trap !

Un numéro 4 assez spécial puisque ce dernier avait marqué moi, ainsi que mes amis, lorsqu’on était très jeune. En effet, c’est par le biais de Metal Gear Solid que nous avions pu essayer la fameuse démo de Silent Hill. En premier lieu, on incarnait un Harry plutôt courageux qui s’enfonçait dans une ruelle sombre quand soudain, la musique devenait de plus en plus angoissante jusqu’à découvrir un cadavre accroché, accompagné de petits monstres qui nous sautent dessus. Je me rappelle encore des frissons que ce moment m’avait procuré mais cela ne valait pas mon ami à côté qui, effrayé par la situation, m’avait lancé la manette dans les mains pour continuer le jeu. Vient ensuite le passage dans l’école où, silencieusement, on avançait dans un lieu sombre rempli de monstres et de petits êtres transparents le tout accompagné d’une radio qui nous indiquait la présence d’être malfaisant dans les parages. Si aujourd’hui le jeu ne me fait plus aussi peur qu’avant (oui je triche un peu pour ce 4ème numéro), il faut tout de même constater qu’à l’époque, Silent Hill avait très bien géré son ambiance avec les graphismes d’autrefois.

N°3 : La peur du « trop de remasterisation »

 

tfga9-3Un exemple de jeu « remasterisé »

Un 3ème point assez spécial qui risque de diviser mais que je devais en parler sur ce TFGA : les remasterisation à tout va sur la génération actuelle PS4/Xbox One/Wii U. Pour rappel, un jeu dit « remastérisé » est un jeu repris comme tel mais avec des graphismes revu à la hausse pour la génération actuelle et l’ajout d’éventuels bonus (DLC présent pour Last Of Us Remastered, Costumes bonus dans Tales Of Symphonia Chronicles, etc.). Attention, je n’ai rien contre les remasterisations puisqu’ils permettent de découvrir des jeux que l’on aurait pas eu l’occasion d’acquérir, faute de console et/ou de moyen à l’époque. Pour preuve, je dispose des deux compilations Kingdom Hearts car je ne pouvais pas me procurer les versions Final Mix de l’époque, faute de compréhension, de sous et de moyen technique à cause du zonage de la PS2, etc.). Cependant, chaque mois, on a le droit à une remasterisation de jeux assez récents comme Darksiders 2, God Of War 3 et autres. J’ai ainsi un peu peur qu’au lieu de produire de nouvelles licences/suites, les développeurs se focalisent un peu trop dessus. Par exemple, on attend tous un hypothétique Resident Evil 7 qui pourrait redorer le blason d’antan à la licence mais au lieu de ça, on a le droit à une nouvelle remasterisation de Resident Evil 0. Pour conclure, les remasterisation, c’est assez pratique mais gare à ne pas en abuser. N’hésitez pas à donner votre avis en commentaire ou à me jeter des tomates si besoin (mais Zelguy, qu’est ce que tu as avec ces fameuses tomates).

N°2 : La perte de progression / sauvegarde corrompue

 

tfga9-4Soulcalibur 3, connu pour son contenu mais aussi pour son bug de corruption de sauvegarde

Comme le dos de la notice de Final Fantasy 7 sur Playstation le précisait : « Sans elle (la carte mémoire), vous aurez bien du mal à finir Final Fantasy VII ». La sauvegarde est un élément vital pour conserver ses scores ou pour venir à bout des RPG (et autres merveilles). Tout le monde le sait mais pour finir un RPG ou encore avoir le courage de le faire à 100%, il faut investir un sacré temps dessus, surtout pour accomplir les quêtes looonnggguuueesss (coucou chocobo d’or) ou vaincre des boss terribles (Ethereal Queen je cite ton nom) alors on a toujours peur que la carte mémoire, cartouche ou console nous fassent un mauvais tour et de ce fait, nous procure une sauvegarde corrompue, réduisant à néant nos nombreux efforts. Oui, quand on décide de s’attaquer aux Battle Trophies de Star Ocean qui nécessite pas moins de 500 heures de jeux, ça fait peur, surtout que le jeu présentait quelques freezes sur certaines consoles.
Le pire reste encore les donjons qui ne proposent aucune sauvegarde avant le boss. Coucou donc les donjons longs, très longs qui te proposent un boss très difficile à la fin et qui peut réduire en 1 minute tes 5 heures d’exploration à néant (le labyrinthe Errant de Star Ocean : The Last Hope est un exemple).
Bref, ce qui me fait le plus peur, c’est de voir des heures, des soirées passées sur un jeu réduites à néant pour diverses raisons, ce qui emmener vers un certain ragequit.

N°1 : Les licences qu’on apprécie en « Stand-By » pour une durée indéterminée

 

tfga9-5Et la suite, c’est pour quand messieurs ?

Le temps passe et certaines licences arrivent à tracer leurs bonhommes de chemin: Call Of Duty, Final Fantasy, FIFA, Tekken, Street Fighter, etc. Cependant, certaines licences que l’on connait depuis fort longtemps n’ont pas eu cette chance. Wild Arms, Pop’n Twinbee ou encore Silent Hill, les séries que l’on retrouvera probablement jamais (à l’heure actuelle où j’écris cet article bien entendu) et qui m’attriste plus ou moins. Certaines arrivent encore à surgir des tréfonds comme Shenmue ou encore Star Ocean pour notre plus grand bonheur. On a cette peur de voir nos série préférées qui, malgré qu’on ait adoré et passé de nombreuses heures dessus, n’arrive plus à suivre le cap et se mettent en stand by pour une durée indéterminée : ce qui a failli être le cas avec Fire Emblem qui n’allait pas connaître de suite si Awakening ne rencontrait pas le succès escompté. Où est donc mon fameux Grandia 4 avec son système de combat simple mais génial ? Où est passé Bloody Roar avec son système de transformation en bête en plein combat ? Il est où mon Wild Arms 6 ? Une chose à conclure sur ce point : l’espoir fait vivre puisque Shenmue en est la preuve (bon ok on était très nombreux à l’attendre aussi !)

 

Voilà ce qui conclue ce TFGA number 9 (à prononcer nine, parce que voilà), un sujet très ouvert mais auquel il est amusant à constater que nous sommes nombreux a être soumis à des peurs communes !

3 Comments

  • […] Zelgius […]

  • La (re)lecture de ton classement, et notamment de ton n°5, m’a fait beaucoup de peine je dois te l’avouer ^^’

    Tant d’expériences malheureuses dans le prêt de jeux, mon dieu, …

    Pour ce qui est des remasterisations je suis partagé, et je tend à partager ton avis là-dessus. Autant pour permettre à certains de découvrir de grands titres je trouve ça super, autant l’exemple d’FFX est assez misérable (et pourtant j’adooooore ce titre !). Après, les remakes, je suis pas contre du tout, surtout quand on voit l’exemple d’FF7 ce que ça peut donner 🙂

  • Merci Alexandre pour ton commentaire et ton avis 🙂

    Effectivement, les prêts de jeux, c’est aussi la peur de ne pas les récupérer et heureusement, il y a 2 semaines, quelqu’un de ma famille avait retrouvé mon FF Anthology sur PS1 derrière une commode ^^

    Oui, c’est pour ça que les remasterisation, c’est kif-kif. Pour les remake, je suis d’accord avec toi, il n’y a qu’à voir celui de RE à l’époque Cube qui avait mis une claque graphique ^^

Leave a comment